CampiAgile

CampiAgile

CampiAgile

Le club de gymnastique CampiAgile de Salaberry-de-Valleyfield connaît une excellente croissance depuis quelques années et loge maintenant au haut de la liste des clubs québécois avec son important membership. À vrai dire, nous sommes particulièrement fiers de ce qu'est devenu notre petit organisme sans but lucratif de gymnase d'école : un gros centre, certes, mais à échelle humaine où les entraîneurs sont avant tout des anciens du club qui ont à cœur de partager l'héritage incommensurable de la gymnastique.

Valeurs

  • Plaisir et activité physique
  • Soutien, confiance et expérience positive
  • Estime de soi, auto-motivation, engagement, focus et discipline
  • Programmes de qualité axés sur le bien-être et la sécurité
  • Accessiblité à tous les âges et niveaux d'habileté
  • Communication authentique

Règlements

  • Les parents ne sont pas admis dans le gymnase (exception faite du programme Bambinos).
  • Les parents peuvent assister au cours mais doivent le faire de la mezzanine d'observation au 2e étage.
  • Arrivez déjà changé, votre maillot sous vos vêtements : il n'y a pas de vestiaire.
  • N'arrivez pas trop à l'avance : 15 minutes seulement sont prévues pour les changements de cours.
  • Ayez les cheveux attachés.
  • Pas de bijou accrochant, perçage au nombril ou autre. Pas d'anneaux. Seuls les clous d'oreilles sont permis.
  • S.V.P. vêtements sportifs ajustés : léotard de gymnastique, maillot de bain, camisole ajustée, short, etc. Le club vend des maillots de gymnastique (facultatif), au besoin.
  • Aucuns souliers dans le gymnase : nu-pieds ou avec des bas.
  • Pas de gomme / aucuns breuvage ou nourriture ne sont autorisés dans le gymnase; n'apportez pas de collation.
  • Un abreuvoir est à la disposition des gymnastes.
  • Les participants arrivent, se déchaussent dans l'entrée (tablettes pour bottes et souliers) et passent dans le gymnase pour le reste du déshabillage (casiers disponibles).
  • Avant le début des cours, les gymnastes doivent patienter assis (sur les poutres ou en bordure du sol).

Historique

Comme une majorité de clubs au Québec, CampiAgile a vu le jour vers la fin des années ‘70, suite à l'engouement suscité par les performances de Nadia Comaneci, aux Jeux Olympiques de Montréal. Initiative de Robert Marcil et Michel Laurendeau, deux éducateurs physiques de la région, le club a modestement démarré dans les locaux de l'école Sainte-Cécile pour ensuite connaître de bonnes années à l'école secondaire Edgar-Hébert. Une gymnaste de la première heure, Chantal Pagé se joint à eux comme entraîneure et, en 1985, fait marquant, ils organisent le Championnat Provincial Scolaire à l'Aréna Salaberry.

Au début des années '90, la gestion du club est confiée à Nathalie Laviolette et une seconde génération d'entraîneurs émerge. Eve Filiatrault et Pascal Brodeur encadrent, chacun de leur côté, les groupes compétitifs féminin et masculin, quand ils se font prendre au jeu des sentiments. Aussi ambitieux qu'amoureux, les deux jeunes coachs prennent les guides de la corporation en 1995 et commencent à défendre l'idée d'un gymnase permanent. Loin de faire l'unanimité, ils mettent le conseil d'administration à rude épreuve qui finit néanmoins par se laisser tenter en 1999 et achète l'ancien entrepôt des Breuvages Brisson, sur la rue Saint-François. Ce sont les bons mots autant que les savants calculs de Denis Blanchette qui ont, en partie, rendu possible cet important chapitre de la vie du club : il a su convaincre la Caisse Desjardins Notre-Dame de Bellerive qu'il y avait de la graine de talent et beaucoup de passion au club et qu'avec leur appui financier, on pourrait faire encore mieux.

Installé de façon permanente, le club diversifie alors sa programmation et bonifie ses heures d'entraînement, avec les impressionnants résultats que l'on connaît : une croissance exponentielle et des athlètes qui font de plus en plus leur marque. Maxime Chabot a été le premier à concourir sur la scène nationale et l'on constate rapidement, à côtoyer les clubs de renom, que nos installations sont encore loin d'être adéquates. Commence à germer l'idée d'un beau gros gymnase équipé à la fine pointe… Et encore du bon monde à nos côtés : notre président Pierre Vallée est d'un appui indéfectible.

C'est René Monette du service récréatif et communautaire de la ville de Salaberry-de-Valleyfield qui nous met au parfum que des églises de la région seraient mises en vente. Nous avons visité l'église Saint-Joseph-Artisan le jour de la dernière messe, à Noël 2004, pour finalement y emménager en mai 2006, après de longues démarches légales et ecclésiastiques et beaucoup de rénovations. Mais quel dénouement ! Un gymnase magnifiquement équipé avec, en prime, un petit cachet spirituel : ce local est assurément appelé à devenir un véritable Temple de la gymnastique !

Mais cette belle histoire n'aurait pas pu s'écrire sans les entraîneurs. 100% dédiés à la cause du club, les coachs ont été le pourquoi et le comment des deux relocalisations de CampiAgile, travaillant concrètement à démolir, reconstruire, peinturer et aménager leur gymnase. Ils sont aussi la raison de sa fulgurante croissance. On vous met d'ailleurs au défi de ne pas voir la petite étoile qui brille toujours dans nos yeux : la gymnastique nous a tant donné et c'est avec plaisir que l'on se consacre maintenant à partager notre passion. Voici les noms d'inoubliables bâtisseurs : Pascal Brodeur, Eve Filiatrault, Marie-Pierre Gélineau, Caroline Plante, Hugo Gaboury, Catherine Hamelin, Éloïse Leroux-Croteau, Guillaume Gaboury, Joanie Vaudrin, Véronique Haché et Claudia Hamelin.

© 2008 CampiAgile – Une création Centdessin Design